escouade du net de jlm Forum Index

escouade du net de jlm
Forum des commentateurs du blog de JLM sans modulation de fréquence

 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

JOELLE

 
Post new topic   Reply to topic    escouade du net de jlm Forum Index -> escouade du net de jlm -> Propositions d'actions
Previous topic :: Next topic  
Author Message
alacoure


Offline

Joined: 19 Sep 2011
Posts: 187

PostPosted: Fri 9 Dec - 13:48 (2011)    Post subject: JOELLE Reply with quote

Joëlle, tu écris sur le blog de JLM hier soir à 22h13 :

Camarades du Front de Gauche...
Il me semble que la question fondamentale pour nous, est : à qui veut-on réellement s'adresser ? A ceux qui comprennent nos arguments ? (Parce qu'aujourd'hui nos solutions sont, plus que jamais, de l'ordre économique, me semble-t-il..). Si nous voulons toucher ceux qui souffrent le plus, ceux qui sont laminés par la politique actuelle, moi qui vis dans une banlieue défavorisée, je peux vous dire qu'il faut que nous adaptions notre discours, parce que pour eux, il est incompréhensible. Nous ne pouvons demander à ces personnes de comprendre les lois du marché, celles du libéralisme, etc... c'est un discours bien abscons pour eux ! (soyons réalistes !). Ceux-là souffrent au quotidien, sont dégoûtés de la politique et ce sont ceux-là qui s'abstiennent en général (ou bien votent Front National, parce qu'un discours "tout blanc/tout noir" (si j'ose dire) est bien plus facile à comprendre que le nôtre. Ceux qui participent à nos assemblées citoyennes sont déjà des gens qui s'intéressent au monde qui les entoure. Et les personnes à qui j'ai affaire, moi, n'en ont plus le coeur, tellement leur situation est désespérée (pour ceux qui ne les fréquentent pas, vous n'en avez même pas idée !). Alors ma question est : comment leur faire reprendre confiance ? Comment leur faire comprendre que le FdG s'intéresse à eux ? Oui, nos idées sont les bonnes et nos propositions aussi (et de ça je suis convaincue). Mais qui veut-on réellement toucher ? Ceux qui ont déjà fait un bout du chemin ou bien ceux qui sont paumés ?

Tu es nouvelle à intervenir sur le blog, non ? Peut-être pas mais en tout cas c'est la première fois que je lis un commentaire à ton nom.

Ce que tu dis là est remarquable. Il y a quelques interventions dans ce genre de temps à autres. Malheureusement il faut se coltiner tout le reste pour les trouver. Et ça, c'est un effort surhumain qui est demandé quotidiennement au lecteur passionné par les idées de gauche que je suis. Enfin, j'ai trouvé une tactique pour supporter cette situation insupportable : j'ai dans ma mémoire une petite liste des intervenants qu'il ne faut plus lire car c'est une pure perte de temps et d'énergie et un risque de perdre ses propres convictions envers le vote à gauche. Ces intervenants-là sont de simples partisans. Pour eux tout ce que dit et fait le FdG est formidable et tout ce que font et disent les autres est scandaleux. Et si parfois un adversaire dit ou fait quelque chose qui est acceptable alors ils se demandent seulement ce qu'il attend pour rejoindre le FdG et son guide suprême.

Donc en éliminant de ma lecture ces commentateurs qui parasitent la réflexion, je tombe plus facilement sur un commentaire comme le tien. Et je suis ainsi récompensé. Je vais faire de cette "exclusion" des commentateurs partisans donc parasites une règle de fonctionnement encore plus stricte à l'avenir, comme ça je tomberai encore plus facilement sur des commentaires positifs comme le tien. 

Tu serais donc une militante de terrain. Il est alors facile, comme tu le dis, de constater le décalage pour ne pas dire le gouffre entre les propos du blog semblant être "la voix du peuple" et cet échantillon du peuple lui-même que tu côtoies.

Ca me "démange" de prendre encore une fois un énième pseudo pour venir te répondre parce que ton intervention est capitale. Mais j'en ai assez d'être contraint à raser les murs pour éviter la censure. Comment construire du débat avec les règles iniques de ce blog ? c'est tout simplement impossible. Et c'est évidemment désespérant.

Tu dis : Si nous voulons toucher ceux qui souffrent le plus, ceux qui sont laminés par la politique actuelle...

Pour les toucher, j'ai une recette infaillible : il faut s'occuper d'eux, il faut qu'ils soient la préoccupation principale. Pour s'occuper d'eux réellement, il faut commencer par leur donner la parole. Il ne suffit pas de s'arroger le droit de parler à leur place ni de prétendre implicitement être leurs défenseurs comme le font trop d'intervenants sur le blog.

S'occuper réellement de la base de la pyramide, c'est pour moi la définition la plus juste de l'esprit de gauche. Ce n'est pas par charité ou misérabilisme qu'on doit s'occuper des plus défavorisés.

Quand on considère le peuple dans son entier, on sait bien qu'il est organisé en une pyramide sociale. Chacun occupant une place sur un des échelons.

Si on croit un minimum à nos valeurs républicaines, on rejette l'idée que la place de chacun dans la pyramide puisse être définitive ou encore pire héréditaire. Donc n'importe qui peut perdre sa place et tomber à un niveau inférieur. N'importe qui risque donc de se retrouver au niveau le plus bas. Pour moi c'est cette idée là qui est le fondement de la logique de gauche : le niveau de base de la pyramide est le seul niveau sur lequel n'importe quel individu peut se retrouver. C'est donc ce niveau là qui doit être au centre des préoccupations de tous. Et au moins, au centre des préoccupations de tous les gens de gauche.

Le peuple, ce n'est pas uniquement l'ensemble des individus de ce niveau de base, c'est à dire les plus défavorisés. Cette conception du peuple n'est pas une idée, c'est une arnaque. C'est l'arnaque du gôchisme, meilleur allié des conservateurs pour vider le progressisme de son sens.

Le peuple, c'est l'ensemble de la pyramide. Si on s'occupe réellement du bien-vivre de ce peuple, on fait tout ce qu'on peut pour que les individus n'aient pas peur de la chute d'un niveau voire de plusieurs et même de la chute jusqu'à la base. Si on s'occupe des conditions de vie de la base, on s'occupe implicitement des conditions de vie de toute la pyramide.

On entend beaucoup "la peur du déclassement des individus des classes moyennes". Mais de quoi ont-elles peur exactement ces classes moyennes ?

Comme j'en fais partie, je dois plutôt dire "de quoi avons-nous peur ?" Ca tombe bien, parce que si cette question m'est adressée, c'est que je dois être bien placé pour y répondre...

D'abord, est-ce que je la ressens cette fameuse peur ? évidemment que je la ressens et très fortement !

Alors, est-ce que je peux expliquer en quoi elle consiste ? est-ce que j'aurais honte de descendre d'un ou plusieurs niveaux ? est-ce que je considère ma place comme étant un peu sacrée, un don du ciel ? un peu comme si le créateur m'avait mis à tel niveau parce qu'il m'a créé avec telle valeur ? inférieur à certains mais... supérieur à d'autres ? donc mon déclassement serait un peu comme une déception de notre "Père qui est aux cieux" à mon égard ?  et même peut-être la mise en évidence de mon imposture à occuper un niveau trop élevé pour moi ? Ou carrément la sentence d'un jugement divin ? 

Je crains qu'il y ait un peu de tout ça dans la honte du déclassement, une certaine dose d'irrationnel. Il y a aussi la honte de faire honte. A ses parents, à son conjoint, à ses enfants, etc... Eux-mêmes ayant leur dose d'irrationnel.

Mais le plus important et sans commune mesure est parfaitement rationnel. Lorsque je vois la piètre qualité matérielle de ma vie et que je ne me laisse pas aller à cette déchéance morale qui semble gagner du terrain et qui consiste à soupçonner ceux qui sont à des niveaux inférieurs d'être des profiteurs, alors j'ai très peur du déclassement. Sur le plan des besoins vitaux et matériels, la qualité de ma vie est modeste mais suffisante. Je n'ai aucune peur de rester, jusqu'à mon dernier souffle, au niveau social sur lequel je me trouve. Non seulement je n'ai pas peur sur le plan matériel mais en plus je pense pouvoir m'y épanouir sur le plan humain. Que demander de plus ?

Ce dont j'ai une peur panique, c'est de descendre dans la pyramide. Parce qu'il ne fait aucun doute, pour moi, qu'on vit de plus en plus mal au fur et à mesure qu'on descend. Matériellement biensûr, mais surtout moralement.

Donc pour moi, améliorer mes conditions de vie, ce n'est pas me donner plus de moyens matériels. C'est diminuer ma peur d'avoir les mêmes moyens que ceux qui vivent plus durement que moi. Et pour diminuer cette peur, on doit s'occuper des conditions de vie de ces gens-là.
   
    
_________________
La lumière est en toi. Bout de poussière d'étoile, qu'attends-tu pour briller ?


Back to top
Publicité






PostPosted: Fri 9 Dec - 13:48 (2011)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
alacoure


Offline

Joined: 19 Sep 2011
Posts: 187

PostPosted: Sat 10 Dec - 11:56 (2011)    Post subject: JOELLE Reply with quote

Et à 22h36 tu complètes tes propos :

Et je voulais ajouter. Si Jean-Luc Mélenchon et nous-mêmes sommes "populistes" (dans le vrai sens du terme "le peuple contre les élites"), comme on l'entend si souvent, et bien, à mon goût, on ne l'est pas encore assez ! Non, ce peuple-là, celui dont je vous parle plus haut semble encore ne pas nous comprendre...

Pour moi, c'est parfaitement clair : tu te demandes ce que tu fous avec cette bande de barjots. Tu essaies de le leur faire comprendre car tu penses pouvoir les convaincre de changer d'attitude et tu as raison car il ne faut jamais désespérer des humains.

Dans les messages suivants tu réponds favorablement à leur propositions de vidéos, de picnics et autres slogans frappants. Tu leur réponds "Oui mais..." Le problème est que ton oui sera entendu mais ton mais... passera à la trappe.
Tu ne voudrais pas les braquer contre toi alors tu y mets les formes. Mais tu vois bien ce qui s'est passé (qui est très révélateur) : tes commentaires d'une importance cruciale ont été évacués par leurs propositions d'une importance insignifiante.

J'ai hâte de voir la suite.
1-Est-ce que tu vas insister à dire que le FdG prétend défendre des gens qui, concrètement, lorsqu'on va à leur rencontre, ne s'intéressent pas plus à ce parti qu'à un autre (si ce n'est moins...) ?
2-Si tu insistes, est-ce que tu seras rejetée par les commentateurs ou carrément exclue par le censeur ?

J'espère que tu vas insister. Car il est rationnellement impossible de ne pas se poser la question : pourquoi des gens que tu veux défendre te tournent le dos ? Les plus fidèles commentateurs du blog ont la réponse toute faite et depuis le début. Comme ça ils n'ont plus besoin d'y réfléchir. Ils disent que les gens sont des boeufs, des veaux, des moutons. Je pense que cette réponse ne te satisfera pas...

Tu t'es présentée comme une militante de terrain. Alors il n'est pas facile pour ces commentateurs partisans de te considérer d'emblée comme un perturbateur. Je penses tout de même que si tu insistes, certains vont commencer à douter de tes références (qui dit que tu es réellement une militante et pas un simple troll ?). On va commencer à voir ce genre de message "mais que fait le webmestre ?!".
Si tu vois ce dernier parler de "pseudo-philosophes" attention, c'est que tu es déjà sur le siège éjectable.

Si tu es réellement une militante, c'est très intéressant de savoir comment tu vas être traitée.
Soit tu vas être rappelée à l'ordre selon la formule bien connue et parfaitement appropriée "un militant ça obéit ou ça démissionne". Dans ce cas, tu réagiras en te soumettant ou en te révoltant.
Soit tu n'es pas rappelée à l'ordre et alors je suis obligé de reconsidérer tout le mal que je pense de ce parti. Chose que je ferai avec le plus grand plaisir.

Si tu te soumets, tu ne commenteras plus oubien tes commentaires seront édulcorés par ton esprit soumis.
Si tu te révoltes, est-ce que tu seras exclue du parti ?
Que tu te soumettes ou que tu sois exclue, le résultat sera le même : le train-train quotidien et soporifique continuera.

Si tu n'es pas exclue et que tu continues à commenter, malgré le rappel à l'ordre, sur le registre que j'apprécie, alors là...c'est une nouvelle page blanche qui reste à écrire. A partir de là, ça m'intéresse énormément. D'abord, cela signifiera que ce parti est moins pire que ce que je pensais. Et ensuite, ce que tu diras avec insistance, va finir par être entendu.

Oh...biensûr, il te faudra insister. Peut-être qu'un marechal viendra te dire qu'il existe un forum qui s'appelle "escouade du net de JLM" exprès pour des "hors-sujets" comme les tiens. Et alors tu aboutiras dans ces oubliettes où je me trouve.
Je suis enchanté de te souhaiter la bienvenue, je me présente : 123456789, alacoure, un_veau_qui_le_vaut_bien, un_point_final, sethangkormwa (j'espère que j'en oublie pas).

Oui mais attention, ton sort est bien meilleur que le mien car tu peux venir dans ces oubliettes et retourner sur le blog. J'imagine que c'est pour cela que ce forum a été créé. Et que ce n'était pas pour devenir des oubliettes. Je pense que c'était pour que l'application de la charte du blog ne puisse être utilisée comme un moyen de censure. Pour pouvoir filtrer l'entrée du blog en redirigeant vers ici les commentaires qui sont exclus. Ceux qui sont inadmissibles pour JLM pouvant être exprimés ici, la liberté d'expression est respectée. L'idée de départ de ce forum est excellente. Il est un complément indispensable du blog. Oui mais voilà...il ne fonctionne pas. Combien d'intervenants connaissent son existence ?.... 

Si un débat s'engage sur ton constat et tes questions, l'avenir sera très différent du passé. 



_________________
La lumière est en toi. Bout de poussière d'étoile, qu'attends-tu pour briller ?


Back to top
alacoure


Offline

Joined: 19 Sep 2011
Posts: 187

PostPosted: Sun 11 Dec - 18:26 (2011)    Post subject: JOELLE Reply with quote

  
    
Je pense que tu n'es pas satisfaite de la réponse consistant à considérer les gens que tu voudrais défendre comme étant des boeufs, des veaux, des moutons, enfin des gens qui ne comprennent rien et acceptent tout. 

S'ils te tournent le dos, tu dois certainement te dire qu'il y a un problème dans ton attitude. Et comme tu penses que ton attitude est en phase avec celle des autres militants et sympathisants, tu viens sur le blog pour partager tes inquiétudes. Je trouve cette réaction très cohérente.  Elle serait même porteuse d'espoir si seulement elle était un tout petit peu répandue.

D'abord tu ne te contentes pas de considérer avec condescendance ceux que tu prétends défendre. Puis, conséquence logique, tu remets ton attitude en question. C'est formidable comme un détail peut tout changer. Quand je pense qu'il aurait suffit que tu les considères comme des moutons pour continuer comme si de rien n'était. Au lieu de te dire que c'est eux qui ont tort, tu émets la possibilité que ce soit toi.

Et en effet, je pense que le problème de la gauche est à gauche et pas à droite, ni au centre, ni chez les électeurs potentiels, ni ailleurs.

Quelle est l'erreur ?

C'est de continuer à prendre les gens pour des cons ou une forme plus moderne de cons : des spectateurs. Vous leur proposez, comme tous les autres partis, un spectacle dont vous seriez les acteurs. Avec JLM dans le premier rôle, évidemment. Suivi d'une kyrielle d'autres rôles parfois tout petits comme celui de militant. Dans ces conditions, je trouve encourageant que les gens passent leur chemin. Qu'ils en aient assez de cette comédie est, pour moi, une perspective réjouissante.

Il est malheureusement possible que ce soit parce qu'ils préfèrent un autre spectacle politique que le vôtre qu'ils ne s'arrêtent pas. Mais il est aussi possible que ce soit parce qu'ils en ont assez d'être pris pour des spectateurs. Cette éventualité doit au moins être prise en considération. De toutes façons, s'ils acceptent encore d'être des spectateurs, vous devez accepter leur liberté de choisir leur spectacle préféré. La plupart des autres partis et surtout ceux de droite n'ont pas la moindre intention de changer les spectateurs en acteurs. Leur message principal c'est "faîtes nous confiance, on s'occupe de tout".

C'est une idée de gauche de vouloir impliquer les gens dans la vie de la cité, d'en faire des acteurs de la construction d'une société toujours meilleure. Un parti réellement de gauche devrait être heureux de constater que son message passe mal lorsqu'il suit les mêmes méthodes que les partis de droite. Un électeur réellement de gauche ne veut pas être traité de la même manière que le traite un parti de droite. Ce devrait être une chance pour les idées de gauche d'obliger ceux qui s'en réclament de permettre aux gens de s'exprimer. Eh bien non ! Ca ne fonctionne pas ainsi. Les idées de gauche dans les mains des partis de gauche existants n'engendrent pas plus de liberté d'expression des individus de la base que les idées de droite.

Il faut que les gens deviennent des acteurs de leur propre réflexion. Il faut donc commencer par leur donner la parole, les écouter et, cerise sur le gâteau, essayer de les comprendre. Mais qu'ils soient encouragés à s'exprimer et on pourrait déjà en conclure qu'un nouveau parti politique vient de naître. Rien que cela et tous les espoirs seraient permis.

Comme si le triste spectacle politique ne suffisait pas à faire se détourner les gens, un commentateur (Hold-up) te propose "des banquets républicains, des pique-niques festifs (au printemps), des soupes fraternelles ou des apéritifs militants". C'est le célèbre "donnez leur du pain et des jeux".

On se moque du peuple ! On est en plein dans la boutade de Coluche "ils nous prennent pour des cons et ils voudraient qu'on soit intelligent ?!!!"
_________________
La lumière est en toi. Bout de poussière d'étoile, qu'attends-tu pour briller ?


Last edited by alacoure on Sun 11 Dec - 22:49 (2011); edited 1 time in total
Back to top
alacoure


Offline

Joined: 19 Sep 2011
Posts: 187

PostPosted: Sun 11 Dec - 22:42 (2011)    Post subject: JOELLE Reply with quote


  
Tu ne liras probablement jamais mes messages qui te sont destinés car personne sur le blog ne parle de ce forum pourtant fait exprès. Mais ce n'est pas grave. Le plus important, c'est de pouvoir s'exprimer. Etre entendu est secondaire.

Tu as laissé 6 messages le 8 décembre entre 22h13 et 1h28. Ils ont fait quelques vagues. Plusieurs intervenants ont sorti toute la quincaillerie militante en guise de réponse.

Hold-up se dit "Plutôt convaincu par tes propos frappés au coin du bon sens". Personnellement, je ne suis pas "plutôt" convaincu par le bon sens mais je le suis totalement. Ce grand quincailler dit en revanche quelque chose qui m'intéresse beaucoup quand il parle de briser le mur de verre. Ca, c'est à suivre. Mais y aura-t-il une suite ? j'en doute fort...

Steph y va de son "Et oui bien sûr, Joëlle a raison" de bon aloi. "adapter notre discours" oui d'accord. Lorsqu'on doit tenir un discours, il faut l'adapter. Mais il faut aussi sortir du discours pour entrer dans l'écoute et la participation des citoyens à la réflexion collective.

Ruoma à trouvé le bon mot : CRUCIAL. "Joelle pose un vrai problème crucial". Malheureusement Ruoma croit "à la force des formules".S'ensuit donc une liste à faire pâlir Hold-up. Logos et petites cartes à l'appui.

Laurence te dit "A nous ensuite de leur montrer quel est le candidat qui propose le plus de pouvoir au peuple, la planification écologique et le respect de l'humain d'abord. Des concepts faciles à comprendre. Expliquer que pour pour l'instant, le vote est notre seul arme légale".

Ah oui, ça en effet c'est très facile à comprendre. Quel que soit son niveau, l'individu comprend quand on le respecte ou pas. S'il ne vient pas vers le FdG, il serait logique d'en déduire qu'il ne suffit pas de scander des slogans frappants mais qu'il suffit de les appliquer. Et sans faire de bruit, c'est encore plus compréhensible. Parler, crier, scander le respect de l'humain c'est bien. L'appliquer immédiatement, c'est mieux.
Et pourquoi que, pour l'instant, on ne pourrait rien faire d'autre ? Faut-il attendre d'être élu pour donner la parole aux gens ? les gens ordinaires ne se font pas avoir avec des prétextes aussi grossiers. Si vous ne pouvez pas montrer du respect pour l'humain avant d'avoir le pouvoir, il est clair que vous n'en ferez rien après l'avoir obtenu. Pour l'instant est une formule dont on a usé et abusé.

Beaucoup de ceux qui s'intéressent aux affaires collectives ont peur de donner la parole à des gens qui ne l'ont jamais eu. Car ils craignent de laisser s'exprimer des opinions qui ne leur conviennent pas. Je ne peux pas considérer "de gauche" des gens qui sont contre la liberté d'expression, des gens qui n'ont pas confiance dans les humains. C'est évident que dès que des gens qui ne se sont jamais exprimés vont commencer à le faire, des opinions "brut de décoffrage" vont pulluler. Mais avec la pratique de l'expression, peu à peu, chacun va régler sa façon de s'exprimer et même sa façon de penser. C'est le manque de liberté d'expression qui fait que les gens se sentent faibles. Et lorsqu'on se sent faible, on s'exprime avec force et exagération voire abus. Prendre l'habitude de s'exprimer permettra à chacun de dompter sa part de sauvagerie. La sauvagerie n'a rien à voir avec la barbarie.

La réponse que je préfère, même si elle ne t'est pas nommément adressée, c'est celle de Sylvain, le 9 à 10h05 :
Bonjour ! Hé les gars, si vous voulez trouver un "liant" entre les gens et vous pour leur parler du Front de Gauche, essayez de les aimer...Vous verrez, ça aide ! Aimer les gens c'est commencer à agir pour eux et agir pour eux, c'est agir pour soi et pour l'intérêt général !

Merci Sylvain, je n'aurais pas trouvé mieux.
    
_________________
La lumière est en toi. Bout de poussière d'étoile, qu'attends-tu pour briller ?


Last edited by alacoure on Fri 16 Dec - 16:39 (2011); edited 1 time in total
Back to top
alacoure


Offline

Joined: 19 Sep 2011
Posts: 187

PostPosted: Thu 15 Dec - 19:09 (2011)    Post subject: JOELLE Reply with quote

  
   
Pauvre Joëlle, tu t'es engagée dans une lutte qui me semble bien difficile : parler de réalité à des fanatiques.

Tes messages du 13 persistent à être plein de bon sens mais ça y est, tu en as déjà deux sur le dos : Jean Jolly et Hold up. Tu as encore un reste de chance : ce ne sont pas les deux pires. Mais le temps des autres viendra bientôt si tu persistes sur la bonne voie.

Jean Jolly écrit "en 1988, j'ai failli voter Le Pen (à deux doigts).
Son aveu est une preuve vivante de la théorie de La Boétie : les individus qui se sentent en liberté se comportent avec franchise. C'est magnifique. Je le féliciterais presque pour cette franchise s'il ne faisait pas partie de ces gens que je ne lis plus sur le blog. Je l'ai lu cette fois-ci parce qu'il te répond. Et les raisons qui font que je ne le lis plus ne me donnent pas envie de le féliciter. C'est bien dommage parce qu'avec un tel aveu, il le mériterait.

Malheureusement, il participe à un débat pipé dont il est bénéficiaire comme un certains nombre d'autres commentateurs. Je ne sais même pas s'il s'en rend compte. Débat pipé car ceux-là peuvent dire ce qu'ils veulent aux autres mais les autres n'ont pas le droit de leur répondre. Donc au fil du temps, il est assez normal, lorsqu'on a plus de droits que les autres, qu'on acquière une grande assurance envers sa propre liberté d'expression. Fausse mais grande. Cela aboutit donc à oser parler avec franchise.

Ce droit pourrait être accordé à chaque individu et alors la justice régnerait. Mais lorsqu'on l'accorde à certains et qu'on l'interdit à d'autres, c'est l'arbitraire. Je suis pour que la parole des gens soit libérée, quoi qu'ils aient à dire. Parce qu'ils se comporteront avec franchise et qu'on pourra alors faire confiance à ce qu'ils diront et donc on pourra construire collectivement une société meilleure. Il est impossible de construire collectivement si la confiance entre les individus n'existe pas.

Mais que certains aient une liberté totale et les autres une absence totale de liberté est insupportable.

Ca ne m'étonnerait pas qu'il y en ait "pas mal" dans ce genre sur le blog à avoir eu envie (et même l'avoir toujours) de voter FN. Il y a des gens très instables qui ne comprennent que le vote extrême. Qu'ils passent d'un Front à l'autre sans passer par la case modération est somme toute assez logique. Ce sont avant tout des intolérants. Suivant l'objet de leur intolérance du moment, ils passent sans sourciller d'une extrême à l'autre. Aujourd'hui, ils ne supportent plus les riches, demain ils ne supporteront plus les pauvres, etc...

D'ailleurs, jean Jolly écrit "j'étais jeune" pour expliquer son erreur. Explication très moyenne...Car si aujourd'hui il est admis que les jeunes votent FN autant que les gens âgés, il y a une vingtaine d'année, ce n'était pas vrai. Il était au contraire admis que les jeunes votaient très peu pour ce parti. Etre jeune en 88 et voter FN, ce n'était pas commun. Peut-être que dans 20 ans il avouera qu'il a failli voter FdG en 2012 ? Il me semble que ce qu'il explique à son insu est plutôt que son instabilité politique n'est pas nouvelle.
   
Attention, attention...ce ne sont pas les idées extrêmes qui posent problème à la démocratie. Et personnellement, des idées extrêmes et de gauche me plaisent beaucoup. Ce sont les comportements extrêmes qui posent problème. Ne surtout pas confondre les idées et les actes.

Pour moi, plus une idée est de gauche, plus elle est respectueuse d'autrui donc plus les comportements qui s'en revendiquent sont modérés.

   
  
_________________
La lumière est en toi. Bout de poussière d'étoile, qu'attends-tu pour briller ?


Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    escouade du net de jlm Forum Index -> escouade du net de jlm -> Propositions d'actions All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | How to create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group